Retours GL 2

Aller en bas

Re: Retours GL 2

Message par Prof le Lun 14 Mai 2018, 17:38







_________________
Responsable Cyr Airsoft
avatar
Prof
PewPew User

Messages : 880
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 32
Localisation : Bovel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retours GL 2

Message par Prof le Lun 14 Mai 2018, 17:37

Retour de la WOLF Section :

[ RETEX OPERATION GOOD LUCK 2 ]
Opération "Traversée des kekes"
Organisation Cyr Airsoft , terrain militaire de l'école de Saint Cyr Coetquidan.
Bonjour à tous et d'avance bonne lecture de ce retour qui se veut complet de l'OP Good Luck. Avant toute chose, on nous a dit direct "attention aux kékés ça pique un peu". On imagine déjà une pleine foule de mickeys en jogging baskets... Et en fait non. Chez eux, les bretons , les kékés c'est pas nos champions du Nord en survêtement Sergio Tacchini et Clio 2 tunée... Mais des fuckings buissons. Dans le genre buisson empaleur qui te ruine les futals, les chevilles; ça reste dans les pompes et ça se glisse dans ta tente. Et alors des kékés y en avait partout. Et on devait les traverser ces saloperies. On y reviendra sur ces kékés !
VENDREDI
Vendredi matin 10h, début du trajet pour la Wolf. Une organisation de voyage laborieuse qui débute par une belle prise de graisse chez Macdo, faut pas se laisser abattre. 6h de route nous attendent. Heureusement nous pouvons tous conduire ou presque ça permet de limiter la fatigue ! Nous arrivons dans les temps sur le terrain. Le temps est déjà radieux, même si ça caille la nuit.
Nous installons notre camp de base qui s'avérera être un point névralgique bruyant du campement. Les mecs chiants qui rigolent tout le temps, qui mettent de la musique uk et irish et du bon vieux rock, ainsi que de méchants coups de tsoin tsoin dès 7h du mat', ben c'était nous (désolé la Indian Airsoft, on a dû sérieusement rogner votre sommeil)
Le passage chrony est relativement rapide, divisé en deux files d'enregistrement par camp (rouge/bleu). Nous percevons nos goodies (tour de cou, décapsuleur et lingette de nettoyage aux couleurs de la Cyr Airsoft) que nous apprécions grandement.
Sans déconner 20 balles pour jouer sur ce terrain, avec goodies et Kirsov en commandant principal, c'est juste incroyable.
Notre camp de base est prêt, nous revetons notre beau DPM et nous nous lançons dans la première nocturne qui se déroule essentiellement sur Ville Bizard.
Ville Bizard c'est un village d'entraînement militaire, un enchaînement d'une trentaine de bâtiments avec étages. C'est grand, c'est propre, c'est bien fait. La nocturne s'avère prometteuse, les SL et opérateurs radios sont brieffés et plusieurs voies de communication sont décidées avec le commandant.
Les deux équipes sont identifiées par deux cyalumes de couleur (un devant, un derrière) hautement visibles. Des phares dans la nuit. Nous ne connaissons pas le terrain et ses spécificités, nous sommes visibles comme jamais et nous nous lançons comme des boeufs. La recette marche pas, on se fait éclater. Mais alors on comprend rien à ce qu'il nous arrive, on arrive pas s'orienter, on ne retrouve pas les bâtiments qu'on nous assigne. On commence cette OP par une branlée, et même le chant des grenadiers ne suffira pas (ouais c'est le petit air qu'on siffle régulièrement, thème mythique des grenadiers anglais pendant les charges). La nocturne se termine à 2h30 du matin et nous rejoignons nos plumards sous les ronflements de #Fury et #Mitch.
SAMEDI
Il y a un soleil radieux, malgré le fait que ça caille. Mais alors vu la branlée de la veille, on est motivé comme jamais à retourner nos ennemis en mode tassage. L'equipe est sur un tout autre credo, les rôles sont rappelés par un #Beug absolument génial en Groupe Leader, il aura tenu les 10 allumés du groupe sans faillir malgré la difficulté physique et les différences de condition. Nous sommes sérieux, déterminés et motivés. Ça va définitivement envoyer.
Nous commençons par la prise de Pratzen détenue par les miliciens. Nous nous rendons sur le point d'insertion, avec une belle marche en plein cagnard, ça calme mais pas assez. Nous sommes affectés en soutien au groupe Bravo (Alpha Team) et prenons position sur la droite du dispositif. Nous commençons à crapahuter en silence vers notre objectif en attendant le feu vert de Bravo. Nous sommes coordonnés avec les autres escouades et l'assaut est quasiment simultané. On nous demande de charger. Nous chargeons avec quelques pertes, rapidement récupérées par un #Spirit et un #Venum rodés à l'exercice de médic! Pratzen est à nous, et nous y installons le HQ, ou le commandement installe sa FOB. Nous défendons le secteur en attendant le montage complet de la FOB, ce qui se résume à glander au soleil et se jeter des pommes de pain sur la gueule. #Bad en profite pour tester sa ghillie qui est très efficace! (calmez vous Coco El Groschov et Quentin Calvet, on sait que vous auriez kiffé).
C'est parti, première mission pour l'escouade Fox. #Beug est brieffé par Kirsov sur nos objectifs et nous decrochons de Pratzen. Les british doivent se rendre en plusieurs endroits valider des balises de domination territoriale, et récupérer un item sur l'aéroport. Une fois de plus, nous sommes déployé avec le groupe Alpha ( ASF 44) . La progression est rapide et discrète (comme quoi tout est possible, on doit pouvoir le faire en fait) et nous récupérons notre item bien lourd. #Timber porte la charge. Alpha bloque les menaces ennemies de plus en plus nombreuses et nous partons en marche rapide vers notre HQ. Nous rencontrons nos premiers kékés et nous comprenons que suivre les chemins est une chose particulièrement sage. Notre dispositif est rapide, bien tenu par #Beug et #Mitch et permet de rejoindre sans encombre le HQ. Mission réussie.
Nous reprenons une mission de défense et en profitons pour manger. Sauf #Widmo et #Phenix qui pensent avoir vu du CCE, et ils avaient raison! Sauf qu'ils ont glandé 40min à surveiller de vrais militaires en manoeuvre. Dommage, ils repartirons morts de rire mais avec la dalle.
Mission 2 lancée: nous devons récupérer deux nouvelles balises à différents endroits bien éloignés. Nous tombons sur un contact lors de la recherche de la première balise. L'equipe est solide et bourre à fond de balle, avec un #Henri très offensif et un #Fury toujours aussi délicat avec sa Stoner mk23 des enfers. D'ailleurs, ça ne plaît pas à ses victimes qui auraient préféré que la Stoner fasse de la suppression loin d'eux plutôt qu'en mode debroussaillage... Nous repartons avec de franches poignées de main et un très bon état d'esprit malgré le mécontentement. C'est un peu le risque quand des équipes hyper offensives comme la nôtre tombent sur des joueurs moins habitués aux CQB et aux grosses réactivités. Les batteuses HPA effectivement, ça pardonne pas sur un affrontement frontal, et c'est bien pour ça que nous disposons de cette puissance de feu incroyable

_________________
Responsable Cyr Airsoft
avatar
Prof
PewPew User

Messages : 880
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 32
Localisation : Bovel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retours GL 2

Message par Prof le Lun 14 Mai 2018, 17:32


_________________
Responsable Cyr Airsoft
avatar
Prof
PewPew User

Messages : 880
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 32
Localisation : Bovel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retours GL 2

Message par Prof le Lun 14 Mai 2018, 17:31


_________________
Responsable Cyr Airsoft
avatar
Prof
PewPew User

Messages : 880
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 32
Localisation : Bovel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retours GL 2

Message par RaFaL le Lun 14 Mai 2018, 10:12

Equipe : Bleu - US
Pseudo : RaFaL - ASF44
Groupe : Alpha
Escouade : Alpha 1
Role : Trouffion

Mon Feedback.

Pour résumer rapidement je suis assez déçu de cette opus.

Vendredi

On arrive, on s'installe, et avec Chico on va vite passer nos répliques au chrony pour éviter les bouchons. Un petit couac sur les paiements (Airsoft 44 = ASF44), on veillera à l'indiquer au dos du chèque la prochaine fois Wink

Première nocturne, avec l'obligation de se mettre en rang au poil de cul prêt. Après 36 vérifications et réalignement on y arrive...ou presque. J'avoue que ce n'est absolument pas mon délire...mais on en rigole et c'est cool.
On a des objectifs, un canal groupe Bleu et go.
Et clairement les nocturnes de cette OP était très loin du kiff de GL1 et GL1.75 . Sans lune et sans éclairage on ne voyait pas grand chose, surtout avec les miliciens, qui une fois avoir compris que zoner seuls sans lumière c'était la fête du slip, ce sont gavés.  
En plus du fait que nous étions trop nombreux...180 avec 3 camps différents.....c'était le bazar. Les coms sur la fréquence PMR bleu....c'était le dawa absolu. Entre le HQ qui gueule, les coms intergroupes sur le PMR, les bips de fin de com de certains....j'ai réussi à écouter tout le long mais c'était chiant.

Le temps de s'énerver contre un autre joueur au sujet de ma grenade CO2 (les CO2 c'est interdit dans les bâtiments...oui mais ma grenade elle explose à 30db et pas à 120db et je l'ai fait vérifier à l'orga. Oui mais l'orga il a dit pas à l'intérieur...). Bref sous la pression j'ai haussé le ton mais cela est vite redescendu. Fin de soirée on prend d'assaut la gendarmerie avec Coster, j'en profite pour taper la causette avec Prof.

Fin de game.
Quid des objectifs ? on y reviendra

Samedi

Préparation, brief général, petite marche jusqu'à Pratzen à taper la discut avec Yohann dans le camion balai (il est important de se reposer au bon moment Razz). Objectif prendre Pratzen aux miliciens. Attente, attente, nos premiers ordres arrivent...on attend que les autres se fight pour passer là ou ça passe. Ou a des fourmis dans les doigts et dans les pieds....ça va être dur de regarder les autres faire. On prend notre mal en patience, on regarde, on décide de s'avancer un peu pour être prêt à....oh et puis merde on y va !
On fonce dans le centre gauche des miliciens. Dans le talveg du bas ils se sont regroupés dans un seul buisson (à part un) on contoutne, certains se font out mais soigner, tenaille, c'est réglé. reste à prendre d'assaut le haut de Pratzen...ça bouge pas trop autour de nous, du coup on décide de leur mettre la pression. On se fera bloqué mais l'arrivé du SPAs et de l'alpha team + Wolf squad + Stanley + Indian débloquera finalement le verrou.
Bonne mise en jambe...on est content !
Et puis.....
On attend. Je pense que l'attente à notamment beaucoup été dû aux manoeuvres militaires sur le terrain. Des militaires hyper cool avec nous au demeurant, nous demandant si ils pouvaient regarder notre matos et a coup de petites blagues : "vous êtes mieux équipés que nous dites donc"  Laughing 🆙
On attend nos leads qui eux enchaînent brief sur brief.
Première mission : il est 11h30 environ. Aller avec la Wolf Team jusqu'à l'aérodrome vérifier item sur place et le defendre ou le rapporter. Demande du HQ, un point situation toutes les 20/30min par sms. Je crois qu'aucun de nos groupes ne le fera au final.
J'ouvre la marche avec ixio pour aller jusqu'à l'aérodrome sans encombre. On observe pleins de rouges nous tourner autour, on pense qu'on va se faire prendre d'assaut sur l'aerodrome, on est tous prêts....et non. On prend l'item à rapporter, on repasse la route qui va de Ville bizar à la FOB juste en face de l'aerodrome sans que personne ne nous accroche. On laisse Wolf continuer avec l'item, on repart faire des balises de l'aéroport.
Petite rencontre surnaturel avec les rouges (on y reviendra aussi) qui envoient leur leads poinçonner la balise devant nous comme si on étaient ensembles  :xpdr:
Il se fait sortir, un deuxième...ils sont a découvert, on est à couvert dans des buissons, je décide de récupérer le nametag du gars qui me le donne (on y reviendra aussi).
On attend qu'il nous rentre dedans...mais non, ils ont pas l'air d'avoir envie. Du coup on soigne les 2 out de chez nous, on se replie et on repart faire d'autres balises en allant vers le HQ. On tombe sur des miliciens qui mangent sauf deux. Cette fois c'est nous qui sommes mous..on est 15 mais on tergiverse....bref confusion la plus totale. Je me fait out par le seul mec qui ne mange pas et qui est planqué dans un fourré à côté de Ares. Scrounz vient me chercher, se fait sortir. Finalement le reste du groupe vient nous soigner et on retourne sur le HQ.
Retour HQ, je donne au commandant fièrement le nametag récupéré sur l'ennemi, à découvert seul contre une horde d'ennemis  :ange:. Réponse : est ce quee l'on vous adit de les prendre ? Non ! C'est à partir de 16h. Allez RaFaL, rentre à la niche.
Du coup...attente, on mange, on dort, on ronfle (de la garde de camp efficace) on regarde une progression d'élèves officiers et on apprécie le doux son du tir à balle à blanc.
Nouvelle mission, allez livrer de la coque au SPAS pour qu'il le livre aux miliciens. cer qui aboutira par une livraison directement aux miliciens avec le HQ en direct au téléphone pour savoir ce qu'il se passe en temps réel !
Du coup après on fait quoi ? Allez on décide d'aller sur le Perfor...ah non dommage demande de renfort sur le carrefour au sud de celui-ci. On y va, on croise une colonne de miliciens prenant la même direction...on est allié ou pas ? on discute, on nous confirme que non, nos leads se replient et la com ultime sur notra canal groupe : "Coster à Alpha on est sécure avec Hiro, il n'y a pas d'accord avec les miliciens, (me manque la fin de la phrase)" Il n'a pas fallu longtemps à Scrounz pour décider de out le premier milicien  Laughing Escarmouche puis on retrouve le reste des Bleus au fameux carrefour, le temps de se faire engager à proximité par des Bleus de la CPC...ils ont dû pas voir beaucoup de rouges !  :siffle:
S'ensuit l'attaque de la FOB contre les miliciens, une formalité vu la différence en nombre. Et l'attque du Perfor plus longue et compliqué. Notamment ralenti par un contournement arrivant sur le point de respawn des défenseur....on a donc du rebrousser chemin pour attaquer sur le même front que les autres.

La nocturne du samedi fut courte et rapide. rien à dire a part que c'était le bazar.

Dimanche

Le dimanche s'est résumé par une phase de défense de Pratzen vs rouges et noirs qui s'est conclu par une plongée dans la boue  :ange: Et une phase de combat dans le village, chaque groupe jouant pour son compte.

Deux phases très sympas en terme de jeu, mais sans liens ni cohésion entre elles et avec le reste du WE.

Conclusion

Alors voici mon ressentit. J'adore le terrain, j'adore la Cyr mais je trouve que tout ce qui fait le sel d'une OP a disparu.

Comme Ixio, je préfère commencer le Samedi matin et faire du non stop jusqu'à dimanche 16h. Je ne sais pas si il est possible d'établir les tentes sur Pratzen, Ville bizar, FOB et Perfor mais se serait l'idéal.
Pour moi le jeu de nuit c'est cool quand il y a de la lumière ou une belle Lune. Et cela doit, à mon sens se résumer à surveiller son camp et faire chier ou capturer des objectifs dans le camp ennemis. En général peu de billes sont tirées, et on joue plus a faire de l'infiltration, du renseignement, du harcèlement, ce qui apporte un autre jeu par rapport à la journée.  

Autre point noir, les objectifs : on a eu le vendredi soir et le samedi, pleins d'objectifs annexes (nametag, poinçons, faire péter tel bâtiment, récupérer des codes, des morceaux de patator...)pour au final avoir quel retour ?
Les Nametag, récupérables qu'à partir de 16h le samedi. Quel retour ? quel incidence ?
les Balises, Quel retour ? Quel incidence ?
Idem pour tous les objectifs du vendredi soir. Avons nous remplie les objectifs ? quel incidence sur le Samedi ?

J'aurai aimé avoir un point le vendredi soir: les bleus 4 objectifs sur 5, les rouges 5/5, les miliciens 1/3 et de même le samedi et le dimanche et faire le total à la fin. Qui a rempli au mieux les objectifs, etc...
Samedi les bleus n'auront pas de coms avec leur HQ de tel heure à tel heure car les rouges ont remplis plus d'objectifs (exemple)

Ce qui va de paire avec : Plus de libertés. Pour moi GL2 a été trop scrypté. On savait que à tel heure, tel jour on attaquerai la FOB et que tel heure tel jour on se ferait attaquer en retour.
Du coup les phases à notre  camp, quel intérêt ? On savait qu'on ne serait pas attaqués !
Avoir un HQ qui donnent des missions et des ordres, c'est très bien. Mais chaque unités doit pouvoir se faire ses missions propres en cas de temps mort ou parce que le HQ n'a rien à lui donner ou parce que le HQ et l'unité n'arrivent pas à communiquer. On doit pouvoir attaquer le QG ennemi quand on veut, sans que cela interfère sur des missions scrypté, on doit pouvoir capturer le chef ennemi parce qu'on en a l'occasion, on doit pouvoir récupérer les nametag ennemis dès le début de l'OP et jusqu'à la fin etc, etc...
Le must du fil rouge étant les balises interconnectés avec le compte en temps réel comme Sur Hotsummer 2 ou Berget !
mais il y a surement moyen de trouver autre chose sans en arriver là !

Car au final le Samedi on a quasiment jamais rencontrés les rouges....sauf lors de l'attaque du Perfor. Putain je savait même pas qu'ils étaient aussi nombreux durant tout la partie du Samedi. A se demander si chacun n'est pas resté de son côté du terrain avec les miliciens au milieu.

J'ai eu l'impression de faire des dominicales à plusieurs endroit du terrain au final.

Après je pense que cela est dû aussi au fait que la Cyr doit composer avec les mouvements des troupes sur le terrain. Prévus ou non prévus. Et je pense que cela doit être la partie la plus compliqué à gérer, et c'est toutes les contraintes d'un terrain militaire.
Mais clairement cela tue le jeu je trouve.
avatar
RaFaL
PewPew User

Messages : 69
Date d'inscription : 28/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Retours GL 2

Message par Prof le Lun 07 Mai 2018, 00:49

Merci pour votre participation !

Nous sommes preneurs de vos retours afin de savoir ce qui a plu, ce qui a moins plu etc...

A vos claviers !

_________________
Responsable Cyr Airsoft
avatar
Prof
PewPew User

Messages : 880
Date d'inscription : 05/12/2012
Age : 32
Localisation : Bovel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retours GL 2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum